Dire lire écrire

Que signifie être surdoué ?

Enfants surdoués, intellectuellement précoces, à haut potentiel, toutes ces dénominations désignent des enfants qui se caractérisent par une intelligence supérieure mais qui présentent aussi de grandes différences entre eux. Le principal critère pour déterminer le haut potentiel intellectuel est d’ordre psychométrique : un test évaluant le niveau d’intelligence permet de dire si celui-ci se situe dans le très faible pourcentage d’enfants ayant plus de 130 de QI (la moyenne étant de 100). Toutefois, ce score global est nettement insuffisant pour caractériser leur intelligence. La plupart sont dotés d’un cerveau en suractivité avec un besoin impératif de comprendre, d’analyser, ce qui est fait en général très rapidement et dans des domaines variés. La créativité est souvent associée à ce type de pensée qui est plus à l’aise dans le survol que dans l’approfondissement. Les règles sont plus difficiles à accepter, ce qui va de pair avec une hypersensibilité émotionnelle. D’autres enfants en revanche se feront remarquer par la qualité de leur pensée analytique et si à l’école ils sont bons dans toutes les matières, ils excellent particulièrement dans leur domaine de prédilection. L’adaptation scolaire ne pose pas de problème car ils s’accommodent des cadres et des normes.

Pour la majorité, le surdoué fascine car on pense qu’il a d’énormes facilités et que tout lui réussit. Hélas, nombreux sont ceux qui rencontrent d’importantes difficultés tant dans la scolarité que dans la vie sociale. Le rejet de l’école, loin d’être systématique, peut être dû à l’ennui car le surdoué apprend autrement et plus vite que ses camarades. Ce rejet peut aller jusqu’au décrochage voire à l’échec scolaire, symptômes négatifs qui traduisent une hypersensibilité et une difficulté à s’adapter au fonctionnement très normé de l’école. Ces enfants peuvent faire l’objet de moquerie, d’agressivité de la part des autres élèves, renforçant ainsi leur malaise et leur isolement. L’école peut également poser problème car faite pour la moyenne, elle ne répond pas aux attentes de ces enfants trop rapides et créatifs. Leur fragilité émotionnelle ne leur offre pas non plus les moyens de s’adapter à ces contraintes et certains élèves sont même considérés comme des cancres ou des rebelles !

Il ne faut pas hésiter à consulter les associations et les psychologues spécialisés qui existent maintenant un peu partout en France. Une détection tardive est cause de trop de souffrances et peut compromettre l’insertion sociale et professionnelle.